LE BILAN DE COMPÈTENCES

Le bilan de compétences

conseil et coaching

comment ça marche ?

Le bilan de compétences ne se révèle pas seulement utile pour valider une radicale reconversion professionnelle. En effet, il peut aussi s’envisager pour changer d’entreprise, rebondir en interne dans sa propre société, renouer avec le marché du travail après une pause, créer une entreprise, retourner sur les bancs de l’école. Il permet de mieux se connaître…

Le bilan de compétences est accessible à tous, quel que soit votre âge, votre niveau d’études, votre statut : salariés en CDI et en CDD (sous certaines conditions), demandeurs d’emploi, intérimaires, salariés de la fonction publique, indépendants et depuis avril dernier, salariés à temps partiels (hors alternants).

La durée du bilan de compétences varie selon le besoin de la personne. Elle est au maximum de 24 heures. Elle se répartit généralement sur plusieurs semaines.

Des points réguliers seront faits, vous aurez à passer un test de personnalité, à plancher sur des exercices pédagogiques et à fournir un travail personnel soutenu. Le temps consacré à chaque phase est variable selon les actions conduites pour répondre au besoin de la personne.

Le bilan comprend obligatoirement trois phases sous la conduite du consultant :

Une phase préliminaire a pour objet de :

  • D’analyser la demande et le besoin du bénéficiaire,
  • De déterminer le format le plus adapté à la situation et au besoin,
  • De définir conjointement les modalités de déroulement du bilan.

Une phase d’investigation permet au bénéficiaire :

  • Soit de construire son projet professionnel et d’en vérifier la pertinence,
  • Soit d’élaborer une ou plusieurs alternatives.

Une phase de conclusion, par la voie d’entretiens personnalisés, permet au bénéficiaire de :

  • S’approprier les résultats détaillés de la phase d’investigation,
  • Recenser les conditions et moyens favorisant la réalisation du ou des projets professionnels,
  • Prévoir les principales modalités et étapes du ou des projets professionnels, dont la possibilité de bénéficier d’un entretien de suivi avec le prestataire de bilan.

Cette phase se termine par la présentation au bénéficiaire des résultats détaillés, d’un plan d’actions établi ensemble à travers un document de synthèse. Les résultats du bilan sont la seule propriété du bénéficiaire. Ils ne peuvent être communiqués à un tiers qu’avec son accord.

Si vous êtes salarié, vous pouvez financer en partie ou à 100 % votre bilan de compétences via votre CPF, Compte personnel de formation (l’ancien du DIF) ou par Transitions Pro.

Autre possibilité : demander à votre responsable un coup de pouce financier, pouvant s’intégrer dans le plan de formation. Une demande à formuler – dans l’idéal – pendant l’entretien annuel d’évaluation. Dans ce cas, le bilan peut se dérouler pendant ou en dehors de vos heures de travail. Votre rémunération n’est maintenue que si le bilan est réalisé sur le temps de travail.

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez puiser dans votre CPF et/ou demander une prise en charge via l’AIF, l’Aide individuelle à la formation de Pôle emploi.